Romain Gary s'en va-t-en guerre

Auteur(s)

Seksik, Laurent

Editeur

Flammarion

Rayon

Littérature / Romans / Romans francophones
£22.45

En stock (expédié sous 48h)

    • Email
    • Imprimer
    • Facebook
    • Twitter
    Coup de coeur des libraires

    Romain Gary s'en va-t-en guerre

    Wilno – aujourd’hui Vilnius – 26 janvier 1925. Roman Kacew a presque 11 ans, il vit dans le ghetto juif avec sa mère, Nina, modiste, poursuivie par les huissiers. Ses parents sont séparés, son père, Arieh, fourreur dont les affaires périclitent, s’est installé avec sa jeune maîtresse, qui est enceinte. Voilà les faits, avérés, à partir desquels Laurent Seksik va imaginer vingt-quatre heures dans la vie de Roman : au soir du 27 janvier 1925, le jeune garçon aura découvert le mensonge, la trahison. Il aura vu la lâcheté des hommes et la fin de son enfance : « Le temps des rêves est derrière nous. » Pour Laurent Seksik, ces blessures jamais refermées, ce premier abandon sont au cœur du mystère qui entoure Romain Gary. En effet, celui-ci a menti sur ses origines jusqu’à sa mort. Il s’est inventé fils d’un célèbre acteur russe, il a fait de sa mère une styliste renommée. Il a tu la réalité poignante de sa vie quotidienne dans le ghetto de Wilno, les humiliations, la menace d’exactions bien pires encore.

    C’est d’abord aux lecteurs de Gary que s’adresse ce roman biographique. Ils y retrouveront avec émotion la mère de La Promesse de l’aube, aimante et excessive, qui voulait « offrir à son fils le meilleur des futurs ». Mais si vous ne connaissez pas l’œuvre de Gary, ce beau portrait du « futur grand écrivain » pourrait bien vous donner envie de la découvrir.

    Par Véronique